Assureurs Tarifs Avis des assurés 
iTémoignages de clients sur Green-Opinion.com
Engagements RSE 
iLa responsabilité sociétale des entreprises (RSE) permet de repérer les entreprises engagées en matière d'écologie, de responsabilité sociale et de gouvernance. Ainsi, intégrer la RSE dans le processus de choix d'assureur devient une démarche éclairée, alignée sur des valeurs durables et socialement responsables.
Logo AXA N/C

 
Coche verte
N/C
N/C
 
 
 
 

1). Définition de l’assurance décennale

 

L'assurance décennale, également connue sous le nom de garantie décennale, est un dispositif légal français qui impose aux constructeurs une obligation d'assurance pour la couverture des travaux de construction pendant une période de dix ans après leur achèvement.

Elle a pour objectif principal de protéger le maître d'ouvrage et les acquéreurs successifs contre les vices et dommages de construction qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou le rendent impropre à sa destination.
Les professionnels concernés sont les constructeurs, entrepreneurs, architectes, bureaux d'études, artisans, et tout autre professionnel intervenant dans la construction.

Cette assurance couvre les bâtiments neufs ou existants lorsqu'ils font l'objet de travaux importants.
 
Elle couvre les dommages qui affectent la solidité de l'ouvrage (fondations, toiture, murs porteurs, etc.) et ceux rendant l'ouvrage impropre à sa destination (problèmes d'étanchéité, défauts d'isolation, etc.). Sont exclus les dommages résultant d'un mauvais entretien, d'une usure normale ou d'un cas de force majeure.

 
 

2). Comprendre les raisons du refus d’assurance décennale

 
 


Profil à risque élevé

  • Antécédents de sinistralité : Un historique de nombreux sinistres ou de sinistres de grande ampleur peut être interprété comme un indicateur de risque élevé.
  • Expérience limitée : Les entreprises nouvelles ou les artisans avec peu d'expérience peuvent être perçus comme des risques plus élevés.
  • Activités à haut risque : Certains types de construction ou techniques spécifiques sont considérés comme plus risqués (par exemple, travaux en hauteur, utilisation de matériaux innovants).

 
Non-Conformité aux critères des assureurs

  • Stabilité financière : Une santé financière précaire de l'entreprise peut dissuader les assureurs.
  • Non-respect des normes professionnelles : Le non-respect des normes de sécurité ou des réglementations du bâtiment peut entraîner un refus.
  • Dossiers incomplets ou incohérents : Des dossiers de candidature incomplets ou des informations contradictoires peuvent être une cause de refus.

 
Problèmes de documentation et de communication

  • Absence de documents justificatifs : Manque de documents nécessaires tels que qualifications professionnelles, références de travaux antérieurs.
  • Communication inefficace : Une mauvaise communication ou des réponses insuffisantes aux questions des assureurs peuvent susciter des inquiétudes.

 
Marché et conditions économiques

  • Conditions de marché défavorables : En période de crise économique ou de sinistres fréquents dans le secteur, les assureurs peuvent être plus réticents à couvrir certains risques.
  • Politique interne de l'assureur : Les changements dans la politique de souscription d'une compagnie d'assurance peuvent aussi influencer les décisions de couverture.

 
Autres facteurs spécifiques

  • Changements dans l'entreprise : Modifications majeures dans la structure ou l'activité de l'entreprise qui augmentent le risque perçu.
  • Litiges antérieurs avec des assureurs : Des désaccords ou des litiges passés avec des compagnies d'assurance peuvent affecter la décision de ces dernières. En savoir plus sur les sanctions en cas de
    défaut d'assurance décennale.

Exemple

La société Constructions Durables XYZ, spécialisée dans les bâtiments écologiques, s'est vue refuser une assurance décennale. Leur dossier présente plusieurs faiblesses : en premier lieu, un historique de deux sinistres majeurs sur les cinq dernières années, reflétant un risque élevé pour les assureurs. En outre, "Constructions Durables XYZ" utilisait des matériaux innovants non encore largement éprouvés dans le secteur, augmentant ainsi la perception du risque. Enfin, la documentation fournie par l'entreprise était incomplète, notamment concernant les qualifications de leur nouvelle équipe d'ingénieurs. Ces facteurs combinés ont conduit à un refus de couverture par plusieurs assureurs. L'entreprise a dû revoir sa stratégie : améliorer la gestion des risques, compléter sa documentation, et chercher des assureurs spécialisés dans les constructions écologiques pour trouver une assurance adaptée à ses besoins spécifiques.

Cliquez ici pour comparer les offres*

 
 

3). Les conséquences d’un refus

 

Conséquences Légales

  • Non-conformité avec la loi : L'assurance décennale étant obligatoire en France pour les travaux de construction, un refus place l'entreprise en situation d'illégalité.
  • Risques de pénalités : L'entreprise s'expose à des sanctions financières et même pénales en cas de défaut d'assurance.


Impact sur les projets de construction

  • Difficultés à obtenir des contrats : Les clients sont généralement réticents à engager une entreprise qui ne peut fournir une garantie décennale.
  • Perte de crédibilité : Le refus d'assurance peut nuire à la réputation de l'entreprise et éroder la confiance des clients et partenaires.

 Conséquences financières

  • Risque financier accru : Sans assurance, l'entreprise est exposée à des risques financiers considérables en cas de dommages structurels ou majeurs survenant après la livraison.
  • Difficultés de gestion de trésorerie : La nécessité de couvrir les frais de réparation ou de litiges peut engendrer des difficultés financières importantes.

Impact sur le développement de l'entreprise

  • Limitation de la croissance : Le refus d'assurance peut limiter les opportunités d'expansion de l'entreprise, car certains marchés ou types de projets deviennent inaccessibles.
  • Image de marque affectée : La perception négative générée par un refus d'assurance peut entraver les efforts de marketing et de développement commercial.

Conséquences sur la gestion interne

  • Stress et charge de travail accrue : La recherche d'alternatives d'assurance et la gestion des risques non couverts peuvent augmenter la charge de travail et le stress pour les dirigeants.
  • Révision des processus internes : Un refus peut nécessiter une réévaluation et une modification des processus de travail et de gestion des risques
 
 
 
Assureur Tarif Avis des assurés
iTémoignages de clients sur Green-Opinion.com
Engagements RSE
iLa responsabilité sociétale des entreprises (RSE) permet de repérer les entreprises engagées en matière d'écologie, de responsabilité sociale et de gouvernance. Ainsi, intégrer la RSE dans le processus de choix d'assureur devient une démarche éclairée, alignée sur des valeurs durables et socialement responsables.
N/C
N/C
N/C
 
 
 

4). Comment réagir face à un refus ?

Analyse du refus

  • Demande de clarification : Contacter l'assureur pour obtenir des détails précis sur les raisons du refus.
  • Évaluation interne : Examiner les points soulevés par l'assureur pour identifier les aspects à améliorer.

Recherche de solutions alternatives

  • Consultation de différents assureurs : Ne pas hésiter à contacter plusieurs compagnies d'assurance, les critères pouvant varier d'un assureur à l'autre.
  • Recours à un courtier : Un courtier en assurance peut aider à trouver des solutions adaptées et négocier avec les assureurs.

Amélioration du dossier de souscription

  • Renforcement du dossier : Compléter le dossier avec des informations supplémentaires comme des attestations de formation, des références de projets réussis, etc.
  • Gestion des risques : Mettre en œuvre des mesures pour réduire les risques (formation du personnel, amélioration des processus de sécurité).

Actions légales et recours

  • Consultation juridique : Envisager une consultation juridique pour évaluer les options légales, surtout si le refus semble injustifié.
  • Recours auprès de l'ACPR : Si nécessaire, saisir l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour contester le refus.

Stratégies à long terme

  • Planification stratégique : Revoir la stratégie d'entreprise pour minimiser les risques futurs.
  • Relations continues avec les assureurs : Maintenir un dialogue ouvert et constructif avec les assureurs pour comprendre leurs exigences et améliorer les chances d'acceptation future. 

Communication avec les clients et partenaires

  • Transparence : Informer les clients et partenaires de la situation et des mesures prises pour résoudre le problème.
  • Recherche de garanties alternatives : En cas de besoin, explorer d'autres formes de garanties pour rassurer les clients.

Exemple

L'entreprise "Bati Sûr", spécialisée dans la rénovation de bâtiments, a fait face à un refus d'assurance décennale. En réponse, la direction a d'abord demandé des précisions à l'assureur pour comprendre les motifs du refus, qui se sont avérés être liés à un historique de sinistres légèrement élevé et à l'utilisation de certaines techniques de construction non conventionnelles. BâtiSûr a ensuite consulté un courtier en assurance pour explorer d'autres options et a amélioré son dossier de souscription en fournissant des détails supplémentaires sur ses procédures de gestion des risques et la formation continue de son personnel. Parallèlement, l'entreprise a pris des mesures pour réduire les risques futurs, telles que l'adoption de nouvelles méthodes de construction plus sûres et la mise en place d'un programme de formation rigoureux pour ses employés. Ces actions ont permis à BâtiSûr de trouver une couverture d'assurance adaptée et de renforcer sa crédibilité dans le secteur.

Ici la meilleure offre pour vous*

 
 

5). Les solutions alternatives et préventives

 

Assurances spécialisées

  •    Recherche d'assureurs spécialisés dans les cas à haut risque ou les activités spécifiques.
  • Souscription à des assurances proposant des couvertures adaptées aux profils jugés plus risqués.

 Groupements professionnels

  • Adhésion à des groupements ou syndicats professionnels qui peuvent offrir des solutions d'assurance groupées ou négociées.

Garanties financières alternatives

  •  Exploration de garanties financières ou de cautions alternatives en cas de non-éligibilité à l'assurance décennale classique.

Réassurance

  • Envisagez des options de réassurance pour répartir les risques avec d'autres entités.

Amélioration de la gestion des risques

  • Mise en place de procédures strictes pour le contrôle qualité et la sécurité sur les chantiers.
  • Formation continue des employés sur les meilleures pratiques du secteur.

Stabilité financière et transparence

  • Maintien d'une bonne santé financière et transparence dans la présentation des comptes de l'entreprise.
  • Préparation de dossiers complets et précis pour les souscriptions d'assurance.

Construire un bon historique professionnel

  • Accumuler des références de projets réussis et des témoignages de clients satisfaits.
  • Éviter les litiges et les réclamations fréquentes.

Veille réglementaire et conformité

  • Suivi des évolutions réglementaires dans le secteur du bâtiment et adaptation aux normes en vigueur.
  •  Certification et qualification régulières pour garantir la conformité aux standards du secteur.

 Relations avec les assureurs

  • Établir une relation de confiance avec les assureurs en maintenant un dialogue ouvert et régulier.
  • Comprendre les attentes et critères des assureurs pour mieux y répondre.

Trouver son assurance décennale*

 
 

6). Légalité et assistance

 

Compréhension du cadre légal

  • Obligation légale : Connaissance des obligations légales liées à l'assurance décennale en France (loi Spinetta, etc.).
  • Droits et devoirs : Sensibilisation aux droits et devoirs des professionnels du bâtiment en matière d'assurance.

 Assistance Juridique

  • Consultation d'avocats spécialisés : En cas de refus, il est conseillé de consulter un avocat spécialisé en droit des assurances ou en droit de la construction pour évaluer les options légales.
  • Recours juridiques : Connaître les recours possibles, notamment si le refus d'assurance semble injustifié ou discriminatoire.

 Saisie des autorités de régulation

  • Aide de l'ACPR : En cas de difficultés avec les assureurs, contacter l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) pour obtenir de l'aide ou déposer une réclamation.
  • Médiateur de l'assurance : Recourir au médiateur de l'assurance pour une résolution à l'amiable des litiges.

 Associations professionnelles et groupements

  • Support des syndicats et associations : Les organisations professionnelles peuvent fournir conseils, soutien et parfois des solutions d'assurance groupées.
  • Réseautage et partage d'expériences : Échanger avec d'autres professionnels pour partager des expériences et des conseils.

 Information et formation

  • Formations et séminaires : Participer à des formations sur l'assurance décennale et la gestion des risques dans la construction.
  • Veille informative : Se tenir informé des dernières actualités et évolutions légales concernant l'assurance décennale.

 Prévention et anticipation

  • Audit interne : Réaliser des audits réguliers pour s'assurer de la conformité avec les exigences des assureurs.
  • Planification stratégique : Anticiper les besoins en assurance et les critères de souscription pour éviter les refus.
 
 
 
Assureurs Tarifs Avis des assurés 
iTémoignages de clients sur Green-Opinion.com
Engagements RSE 
iLa responsabilité sociétale des entreprises (RSE) permet de repérer les entreprises engagées en matière d'écologie, de responsabilité sociale et de gouvernance. Ainsi, intégrer la RSE dans le processus de choix d'assureur devient une démarche éclairée, alignée sur des valeurs durables et socialement responsables.
N/C
N/C
N/C

 

 
 
 

FAQ

Que puis-je faire si mon entreprise se voit refuser une assurance décennale ?

En cas de refus, il est recommandé de demander à l'assureur les raisons précises du refus. Ensuite, améliorez votre profil de risque en révisant les points soulevés, consultez différents assureurs ou faites appel à un courtier en assurance. Envisagez également des solutions alternatives comme les assurances spécialisées ou les groupements professionnels. Si le refus semble injustifié, une consultation juridique peut être envisagée.

 Comment puis-je prévenir un refus d'assurance décennale ?

Pour prévenir un refus, assurez-vous de présenter un dossier complet et précis. Cela inclut une bonne gestion des risques, le respect des normes de construction, une stabilité financière, et une transparence dans vos pratiques commerciales. La formation continue de vos employés et l'adoption de meilleures pratiques dans vos projets de construction sont également essentielles.

Est-il légal de commencer un projet de construction sans assurance décennale ?

Non, en France, il est obligatoire pour les professionnels du bâtiment d'avoir une assurance décennale avant de commencer un projet de construction. Travailler sans cette assurance peut entraîner des sanctions légales, y compris des amendes et des peines pénales, ainsi que des risques financiers importants en cas de dommages structurels ou de défauts majeurs après la livraison de l'ouvrage.

 
 
 

Vous avez une autre question ? Un expert vous répond gratuitement

* Les tarifications générées par les formulaires sont gérées par nos partenaires (page 9).